Carnet de voyage : l'île de la Réunion, l'île intense - partie en voiture !

Publié le par Pouet

Après notre retour à Saint Denis, nous avons pris la route au volant de notre voiture de location pour la deuxième partie de notre voyage !

Mais avant ça, un petit résumé de nos aventures :

On a pris les billets d'avion trois jours avant (partis avec Corsair pour 884 € chacun) et le planning avait été réfléchi une semaine avant ! L'avantage de la Réunion, c'est que ça ne nécessite aucun visa et tout y est d'une simplicité enfantine (langue, monnaie). Idéal pour un départ non anticipé !
D'autres de mes amis sont partis à la Réunion pendant cet été, ils ont pris leurs billets en février avec AirCaraïbes pour 938 € et l'autre a payé plus de 1 000 € en réservant fin janvier ! Amis par ailleurs très déçus par la compagnie AirCaraïbes, qui aura renvoyé ses passagers vers French Blue, compagnie low cost (retards, boissons non incluses, repas minimalistes (et en option), peu d'espace...). Des gens rencontrés en gîte, quant à eux, ont payé 850 € en réservant en janvier avec AirAustral. Difficile de s'y retrouver dans les tarifs de billets d'avion !

Carte d'identité de la Réunion :
- Statut :département français d'outre-mer depuis 1946
- Superficie : 2 512 km²
Population : 845 000 habitants.
- Chef lieu : Saint Denis.
Monnaie : l'euro.
Langues : français et créole principalement.

- Patrimoine culturel immatérial de l'Unesco : pitons, cirques et remparts inscrits en 2010 ; le maloya, un art traditionnel réunionnais mêlant chant, musique et danse, a été classé au Patrimoine mondial immatériel par l’Unesco en 2009.
- Patrimoine mondial de l'humanité : la partie centrale de l’île a été classée, en 2010, au Patrimoine mondial de l’humanité pour ses « pitons, cirques et remparts ».

Pour partir :
Papiers : carte d'identité ou passeport en cours de validité.
Décalage horaire : +3h en hiver, +2h en été.
Durée de vol direct : 11h environ.
- Meilleure saison : de mai à novembre (hiver austral ou saison sèche). Haute saison d'octobre à décembre (période de luxuriance, décembre mois des fruits).

En savoir plus sur le site du routard.

Est-ce que la vie est chère à la Réunion ?
On peut trouver des logements à prix corrects (et même en dernière minute) sur Airbnb, les gîtes de randonnée proposent des nuitées en dortoir entre 16 et 19 € grosso modo. Il est également possible de camper, voire de faire du camping sauvage.
En ce qui concerne la restauration, on trouve de très bons restaurants de cuisine locale très abordables, même si dans les villes touristiques, les plats sont rarement au dessous de 15 €. La cuisine locale est délicieuse et souvent servie copieusement, et il serait dommage de ne pas y goûter durant votre séjour !

Nos vacances à la Réunion :

Nous sommes restés seize jours à la Réunion, ce qui permet de bien en profiter et de partir (à mon sens) sans trop de regrets. Nous avons découpé notre séjour en deux parties : une partie sans véhicule de location (où nous nous déplacions en bus), et une autre avec une voiture. Nous avons dormi dans plusieurs logements autour de l'île : n'avoir qu'un seul point de chute est une erreur, l'île est petite mais les bouchons et le relief peuvent vous faire perdre beaucoup de temps.
Nous avons loué une voiture sur Sixt pour 347 euros  (- 17 euros de cashback Igraal) les 9 jours (du samedi midi au dimanche soir suivant).

La première semaine de notre périple peut être lue ici, dans cet article, on parle de la semaine avec le bolide.

Nous avons filé sur Saint Leu avec une halte à l'Ermitage-les-Bains où mon petit bichon a mis les pieds dans l'eau pour la première fois là-bas. Et il en a pris plein les mirettes, je ne vais pas vous mentir : même très près du bord, on voit beaucoup de petits poissons très jolis (genre le pote de Némo qui est balafré, dans l'aquarium).
D'ailleurs, cela m'inspire une digression sur la baignade à la Réunion : si on reste dans les zones autorisées et qu'on respecte les consignes de sécurité et les drapeaux, il n'y a aucun problème à l'horizon. C'est vrai qu'au départ, on est un peu stressé, mais on a vite oublié la crise requin après (surtout que derrière la barrière de corail, dans les zones surveillées, on peut quand même être serein).
Alors oui, il y a eu des accidents mortels à la Réunion, mais ces accidents n'ont jamais eu lieu dans des zones autorisées. Il ne faut donc pas tomber dans la psychose et garder la baignade comme belle activité à la Réunion, surtout que le snorkeling y est de grande qualité (pardon Mimi, le "masque tuba").

Visite de Saint Leu :

Saint Leu était vraiment une halte superbe durant notre périple, on y est resté deux nuits et un jour plein, mais quelle journée !

Que faire à Saint Leu ?
Se baigner, déjà, et toujours faire du masque tuba pour voir les copains de Némo et tous les autres. Franchement, c'est gratuit, et c'est magnifique !

Mais avec mon petit bichon on s'est aussi laissés tenter par une session parapente, une première pour nous, avec Parapente Réunion. Une expérience vraiment réussie ! Mon petit bichon a choisi le vol "Survol du Lagon" à 75 €, qui dure une bonne vingtaine de minutes (environ 25). On part de 800 mètres d'altitude, et on descend jusqu'à la plage en survolant le lagon, on a une vue vraiment magnifique du lagon, on croirait presque qu'il n'y a pas d'eau par endroit tant elle est claire, c'est incroyable ! En ce qui me concerne, j'ai pris le vol un peu plus long de 40 minutes à 85 € nommé "Le Saint Leu" : on part toujours de 800 mètres mais on remonte un peu, on arrivait même à voir à l'autre bout de l'île Saint Denis si je me rappelle bien ! C'est une chouette expérience même si ça m'a un peu barbouillé (rien qui ne fut dangereux pour mon moniteur, je vous rassure, même s'il a eu très peur quand j'ai éternué haha !). Le parapente c'est vraiment un moyen super d'avoir de beaux points de vue sur l'île, c'est silencieux et paisible, l'atterrissage, que je redoutais un peu, est vraiment doux et sans heurt pour les genoux. Avec mon petit bichon, nous avons été ravis par l'expérience et par les moniteurs qui nous ont accompagnés. Pour 20 € supplémentaires (en tout), nous avons pu avoir les photos des deux sessions de vol. Je trouve que ça n'est pas excessif (par contre les vidéos sont chères, 25 € la vidéo si je me rappelle bien).
Ils proposent aussi pour 250 € (ouille ouille ouille) un survol du cirque de Mafate qui doit valoir le coup d'oeil par temps clair...

Après cette belle expérience, nous avons déjeuné avec une très belle vue sur la mer au Zat et je ne vais pas vous mentir : nous nous sommes régalés. Le tartare de poisson n'y est pas donné, mais on en laisse pas une miette !

Déjeuner au Zat - Saint Leu

Déjeuner au Zat - Saint Leu

Ensuite, nous avons filé vers Kélonia, l'observatoire des tortues marines. On nous avait dit qu'il fallait une heure et demie - deux heures pour visiter, donc nous y sommes allés tranquillement, mais finalement nous y avons passé plus de trois heures !
Nous avons pris le temps de suivre la visite guidée (pas franchement palpitante), mais aussi d'admirer les tortues, de regarder les films très intéressants qui sont projetés (en particulier un film sur un projet dans une île non loin de la Réunion, l'île Mohéli, plus long là-bas que sur YouTube, et vraiment passionnant à mon sens !), etc... et voilà que l'après-midi était passée ! On peut aussi y voir des tortues terrestres (et des gens neuneus taper sur leur carapace pour les réveiller...) et comprendre l'évolution du rapport entre l'homme et la tortue via l'exposition sur les écailles de tortues et ce qu'on en faisait, sur la pollution et le plastique qui pourrit la vie des tortues...
Kélonia est vraiment un endroit incroyable et passionnant, je n'étais pas super motivée pour y aller au vu de ce que j'en avais entendu, mais finalement je ne regrette pas un instant !

Kélonia
Kélonia

Kélonia

Et en quittant Saint Leu après avoir grimpé le Piton des Neiges et récupéré notre valise (on ne monte pas sur le toit de la Réunion avec une valise, n'est-ce pas ?), nous avons fait deux jolis arrêts sur la route de Saint Pierre, notre dernier point de chute. Le Souffleur et le Gouffre sont deux endroits où la furie de la mer devient un bien joli spectacle. Cerise sur le gâteau, on a vu une troupe de voitures arrêtées le long de la route et pour cause : des baleines se promenaient non loin de la côte et on a pu les voir, quelle chance ! Pour mon petit bichon, c'était la première fois (pas pour moi, rappelez-vous) :)

Le Souffleur et le Gouffre - Saint Leu - Île de la RéunionLe Souffleur et le Gouffre - Saint Leu - Île de la Réunion

Le Souffleur et le Gouffre - Saint Leu - Île de la Réunion

Un pied à terre à Saint Pierre :

Pour la dernière étape de notre périple, nous avons choisi de rester 5 nuits à Saint Pierre pour rayonner dans le Sud. Nous avons trouvé un super Airbnb très bon marché (bon plan : les Airbnb qui ont peu d'avis sont en général peu chers, car les avis manquent et peuvent dissuader d'éventuels locataires de réserver) et très bien placé, nous étions ravis !

Lorsque nous sommes arrivés, nous étions trempés et fourbus suite à notre marche au sommet (sous la pluie), et le lendemain, nous avons été un peu mollassons je ne vais pas vous le cacher, nous nous sommes contentés d'aller à la fameuse Cascade Langevin, aussi appelée Cascade de Grand Galet... Sans oublier un délicieux déjeuner régional, copieux et avec un excellent rapport qualité prix, au restaurant Les Badamiers. Nous voulions y retourner mais n'en avons malheureusement pas eu l'occasion !
Bon, il faisait gris ce jour-là, et la Cascade, un peu difficile d'accès (route isolée), nous a un peu déçus... mais sous un soleil resplendissant, elle doit avoir une autre allure !

Cascade Langevin

Cascade Langevin

Une fois qu'on a eu repris du poil de la bête, on s'est attelés aux incontournables de la zone, à commencer par la superbe route des coulées, qui va de Saint Pierre à Sainte Rose (grosso modo). De très jolis points de vue sur la route, mais certaines zones destinées au pique-nique sont investies par des chiens errants, ce qui rend la balade un peu moins agréable.
J'ai quand même beaucoup apprécié mon arrêt au Puits des Anglais (là où il y avait des chiens) car on y voit très bien la forme de la lave et son mouvement, c'est vraiment très beau !

Route des coulées de lave - Île de la RéunionRoute des coulées de lave - Île de la Réunion
Route des coulées de lave - Île de la Réunion
Route des coulées de lave - Île de la RéunionRoute des coulées de lave - Île de la RéunionRoute des coulées de lave - Île de la Réunion

Route des coulées de lave - Île de la Réunion

Sur la route, nous avons fait une halte à l'Anse des Cascades, un endroit idéal pour un pique-nique mais où on trouve beaucoup de monde... Cela dit, n'hésitez pas à aller faire un tour dans ce petit coin de paradis aux airs de bout du monde.

Poussés par nos estomacs et la gourmandise, nous avons réservé à la ferme auberge Eva Annibal, à Bras-Panon (non loin de Saint André). Pour 25 €, boissons à volonté (punch maison et rhum arrangé, il faut un Sam ou rester raisonnable !), et cuisine locale de qualité (délicieux poulet à la vanille, même si mon chouchou restera Ti Chouchou, à Hell-Bourg, qui m'a servi le meilleur que j'aie mangé !). N'oubliez pas de réserver (nous l'avons fait le matin-même pour le midi, pas de panique :) ).

Ensuite, nous avons continué de rouler vers Saint André, en passant par Sainte Anne - on a pu y voir sa magnifique église - pour atteindre la plantation de vanille Roulof. Pour 4 € par personne, on a une visite guidée de qualité au sein de la plantation et on apprend beaucoup de choses sur la belle plante... et en plus ça sent bon ! Avant de partir, on peut faire un tour par la boutique (dur dur de résister)... en ce qui nous concerne, on a pris de l'extrait de vanille qui peut servir pour beaucoup de plats (dont le fameux poulet à la vanille !). Pensez à réserver pour la visite !

Visite de la plantation RoulofVisite de la plantation Roulof

Visite de la plantation Roulof

Lors d'une belle journée à Saint Pierre, nous avons fêté notre anniversaire de l'amour au restaurant 7'ôtrement : on y a vraiment très bien mangé, mais c'est vrai que ça n'est pas donné (mais bon, on fête l'amour ou pas ?!)... Après, on n'a pas non plus choisi ce qui se faisait de moins cher !

Et du coup, on a fait le plein de forces pour aller observer le gentil dragon réunionnais, le Piton de la Fournaise qui était en éruption mais qui ne fumait même plus, quel dommage ! (nous y sommes allés trop tard, nuls que nous sommes !)
C'est vraiment une superbe balade au-dessus des nuages ! On arrive par la Plaine des Sables, une grande étendue de sable sombre, qui déjà donne le ton et offre une vue spectaculaire ! Ensuite, on arrive au Piton en lui-même, mais nous n'avons pas pu pénétrer dans l'enclos et faire la marche qui permet d'approcher le cratère, puisqu'il était en éruption. Nous avons donc fait une partie de la marche qui longe l'enclos, une marche très agréable et plutôt facile.
Je trouve que, même si nous ne l'avons pas vu en activité, c'est une très belle excursion qui mérite le détour et la montée interminable jusqu'au sommet. Qui plus est qu'on a, en montant depuis Saint Pierre, des points de vue parfois exceptionnels sur le bord de mer !

Piton de la Fournaise et Plaine des Sables
Piton de la Fournaise et Plaine des SablesPiton de la Fournaise et Plaine des Sables

Piton de la Fournaise et Plaine des Sables

Un autre incontournable du coin est le marché de Saint Pierre, le samedi matin. On y trouve des produits régionaux, des fruits et légumes, de quoi confectionner des rhums arrangés, des confitures et plein de souvenirs à ramener chez soi ! (personnellement, je préfère les souvenirs qui se consomment haha !)
Par contre, nous y sommes allés un peu tard et il y avait beaucoup de monde.

Côté farniente, le lagon de Saint Pierre est aussi un lieu idéal pour la baignade, et tôt le matin (avant 11h) il n'y a pas grand monde, ce qui rend la baignade encore plus agréable !

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et il aura bien fallu quitter Saint Pierre à regrets... Nous avons choisi de prendre la route intérieure, sur les conseils de notre hôte de Saint Leu, pour découvrir le superbe point de vue sur Grand Bassin, aussi surnommé le "mini-Mafate" : un village enfoui dans un "grand bassin". Une randonnée permet de l'atteindre, mais nous sommes restés au sommet pour l'admirer, et rien que ça, ça vaut le coup d'oeil ! C'est une aire de pique-nique idéale (nous y sommes passés un dimanche et, miracle, nous avons trouvé de la place pour nous y garer (car le pique-nique est une institution à la Réunion, et le week-end, les lieux prisés sont pris d'assaut !)).

Grand Bassin

Grand Bassin

J'avais aussi très envie de découvrir la forêt de Bélouve (ou de Bébour) ; on a donc fait une halte pour faire une courte marche d'une heure (Sentier pédagogique de Bras Cabot) qui aura finalement ressemblé à un mémorable parcours du combattant ! En effet, nous avons trop pris à la légère les recommandations en début de sentier qui disaient qu'il fallait des chaussures étanches et bien fermées. Nos baskets aérées sont sorties du sentier pleines de boue et nos pieds étaient trempés ! Mais franchement, la forêt primaire qu'on peut admirer vaut vraiment le coup d'oeil, chaque rayon de soleil sublime les couleurs et on s'est beaucoup amusés à marcher de bout de bois en bout de bois pour éviter les "splotchs" dans la boue (attention, la boue couleur ocre est glissante et je me suis retrouvée sur les fesses :D ). Nous n'avons, par contre, par vu l'ombre d'un panneau qui aurait rendu ce sentier pédagogique, mais qu'importe, la forêt endémique était vraiment très belle !

Forêt de Bébour ou Bélouve
Forêt de Bébour ou Bélouve
Forêt de Bébour ou Bélouve
Forêt de Bébour ou Bélouve

Forêt de Bébour ou Bélouve

Et après cette petite marche, vous l'aurez compris, il a fallu rendre le bolide et prendre l'avion, pour repartir, la tête pleine de belles images et de souvenirs, vers la métropole !

Publié dans Pouet autour du monde

Commenter cet article

Mimi 02/11/2017 08:48

Ouf, je me rends compte qu’il n’y a pas que de la randonnée là-bas ! En fait, je préfère cette seconde partie de voyage, il y a tant à découvrir... On aimerait partir en janvier fêter notre anniversaire d’amour (j’aime bien ton expression) et on hésite entre la Guadeloupe et la Reunion. Voilà pourquoi je lis attentivement tes conseils. Quant a Airbnb, je ne m’en sers plus depuis qu’ils demandent des tas de papiers d’identité et de photos, c’est de l’inquisition ! En tout cas, merci de partager tes expérience...
Gros bisous petite Pouët et à bientôt...

Pouet 02/11/2017 09:26

La Réunion j'ai vraiment adoré, encore plus que la Martinique... je ne suis jamais allée en Guadeloupe mais je pense que ça doit être assez proche de la Martinique. Tu peux aller jeter un œil sur mon autre article et tiens moi au courant de votre choix ! Bises Mimi !