Carnet de voyage : l'île de la Réunion, l'île intense - partie en bus !

Publié le par Pouet

En dernière minute, mon petit bichon et moi-même avons choisi de nous envoler vers la Réunion pour 16 jours de bonheur !

On a pris les billets d'avion trois jours avant (partis avec Corsair pour 884 € chacun) et le planning avait été réfléchi une semaine avant ! L'avantage de la Réunion, c'est que ça ne nécessite aucun visa et tout y est d'une simplicité enfantine (langue, monnaie). Idéal pour un départ non anticipé !
D'autres de mes amis sont partis à la Réunion pendant cet été, ils ont pris leurs billets en février avec AirCaraïbes pour 938 € et l'autre a payé plus de 1 000 € en réservant fin janvier ! Amis par ailleurs très déçus par la compagnie AirCaraïbes, qui aura renvoyé ses passagers vers French Blue, compagnie low cost (retards, boissons non incluses, repas minimalistes (et en option), peu d'espace...). Des gens rencontrés en gîte, quant à eux, ont payé 850 € en réservant en janvier avec AirAustral. Difficile de s'y retrouver dans les tarifs de billets d'avion !

Carte d'identité de la Réunion :
- Statut :département français d'outre-mer depuis 1946
- Superficie : 2 512 km²
Population : 845 000 habitants.
- Chef lieu : Saint Denis.
Monnaie : l'euro.
Langues : français et créole principalement.

- Patrimoine culturel immatérial de l'Unesco : pitons, cirques et remparts inscrits en 2010 ; le maloya, un art traditionnel réunionnais mêlant chant, musique et danse, a été classé au Patrimoine mondial immatériel par l’Unesco en 2009.
- Patrimoine mondial de l'humanité : la partie centrale de l’île a été classée, en 2010, au Patrimoine mondial de l’humanité pour ses « pitons, cirques et remparts ».

Pour partir :
Papiers : carte d'identité ou passeport en cours de validité.
Décalage horaire : +3h en hiver, +2h en été.
Durée de vol direct : 11h environ.
- Meilleure saison : de mai à novembre (hiver austral ou saison sèche). Haute saison d'octobre à décembre (période de luxuriance, décembre mois des fruits).

En savoir plus sur le site du routard.

Est-ce que la vie est chère à la Réunion ?
On peut trouver des logements à prix corrects (et même en dernière minute) sur Airbnb, les gîtes de randonnée proposent des nuitées en dortoir entre 16 et 19 € grosso modo. Il est également possible de camper, voire de faire du camping sauvage.
En ce qui concerne la restauration, on trouve de très bons restaurants de cuisine locale très abordables, même si dans les villes touristiques, les plats sont rarement au dessous de 15 €. La cuisine locale est délicieuse et souvent servie copieusement, et il serait dommage de ne pas y goûter durant votre séjour !

Nos vacances à la Réunion :

Nous sommes restés seize jours à la Réunion, ce qui permet de bien en profiter et de partir (à mon sens) sans trop de regrets. Nous avons découpé notre séjour en deux parties : une partie sans véhicule de location (où nous nous déplacions en bus), et une autre avec une voiture. Nous avons dormi dans plusieurs logements autour de l'île : n'avoir qu'un seul point de chute est une erreur, l'île est petite mais les bouchons et le relief peuvent vous faire perdre beaucoup de temps.
Nous avons loué une voiture sur Sixt pour 347 euros  (- 17 euros de cashback Igraal) les 9 jours (du samedi midi au dimanche soir suivant).

Partie 1 : Une semaine en bus

Nous sommes arrivés à l'aéroport de Saint Denis. En marchant un tout petit peu (vers le gros rond point en face de l'aéroport, on peut apercevoir des arrêts de bus), on peut éviter de prendre les bus au départ de l'aéroport et payer 2 € pour le trajet (E1 et E2). Apparemment, d'après notre guide, c'est plus cher si on le prend directement à l'aéroport (tout à droite quand on sort de l'aéroport).

Visite de Saint Denis :

Après un passage obligé à l'Office du Tourisme, nous avons flâné dans les rues de Saint Denis. Au programme : de très belles maisons coloniales, le Barachois (promenade emblématique de Saint Denis, au bord de l'eau) et ses canons. Pour être honnête, Saint Denis ne nous aura pas laissé un souvenir impérissable, même si nous avons apprécié le déjeuner sur la terrasse de l'Oasis (sur le Barachois). Nous sommes également allés au Jardin de l'Etat, plutôt agréable mais petit (à mon avis, il ne mérite pas de faire un détour notable pour y aller, mais si vous êtes dans le coin, allez donc y prendre un bol d'air). Bizarrement, l'endroit que j'ai préféré à Saint Denis est un petit coin à l'ouest, on y a découvert une très belle église et en poursuivant un peu on a aussi une jolie vue sur la fameuse brasserie Bourbon (plus connue sous le nom de "Dodo").
Naïfs que nous étions, nous pensions pouvoir nous baigner à Saint Denis. Mais ici, pas de barrière de corail ni de filet, donc risque requin bel et bien présent, et donc... baignade interdite. Je vous préviens, si comme nous vous êtes un peu à l'ouest... !
Saint Denis est une ville qui nous a paru bien vide et peu vivante... Nous avons vu peu de monde dans les rues, et il y avait peu d'animation. Cependant, la période y était peut-être pour quelque chose (un week-end fin juillet, les dionysiens sont partis ?!). Mais mon petit bichon et moi avons quand même eu l'impression qu'une journée à Saint Denis aurait suffi.
Pour le côté pratique, il y a un supermarché Score assez grand rue Chatel, idéal pour faire deux trois courses. Il y a aussi un très sympa petit marché de fruits et légumes (où on a accepté nos sacs à vrac !), en bas de la rue du Maréchal Leclerc.

Saint Denis
Saint Denis

Saint Denis

Départ vers Saint Paul :

Nous avons quitté Saint Denis en laissant nos valises chez notre hôte Airbnb, avec sur le dos nos sacs de randonnée (je ne vais pas vous cacher que j'avais le beau rôle, 20 L contre 60 L pour mon petit bichon). Après avoir pris un car jaune pour la modique somme de 2€ chacun nous nous sommes rendus à Saint Paul. Les cars jaunes proposent des horaires réguliers (à peu près toutes les heures en semaine, premier départ à 5h30 et dernier à 18h45) et sont très ponctuels, nous avons été ravis !
Et pourquoi Saint Paul ? Car c'est d'ici que partent les kar'ouest qui desservent le Piton Maïdo, début de notre randonnée dans le Cirque de Mafate.

Manque de bol, nous ne sommes pas venus le jour du très fameux marché de Saint Paul, mais nous avons pu admirer le Cimetière Marin qui est vraiment très joli et qui dégage une atmosphère particulière... Nous avons aussi visité le temple tamoul, l'un des rares que nous ayons trouvé ouvert. Mais le vrai coup de coeur à Saint Paul, c'est sa magnifique et très longue plage de sable noir que nous avons longée pour atteindre le fameux cimetière. Avec le spectacle des vagues qui étaient pour certaines impressionnantes, c'était magnifique !

Saint Paul
Saint Paul

Saint Paul

Après cette faille spatio-temporelle de trois jours, durant lesquels nous avons arpenté le magnifique cirque de Mafate, nous voici arrivés pour la dernière étape :

Le Cirque de Salazie

Sortis du cirque de Mafate, nous avons pris le bus à 15h30 pour rejoindre Grand Îlet. On aurait pu, me direz-vous, rejoindre directement Hell Bourg, mais cela nous aurait fait arriver après la tombée de la nuit... On a donc préféré s'arrêter avant.
Mais pour ceux que ça intéresse, en s'arrêtant à Mairie de Salazie (16h48), on peut aussi choisir d'aller jusqu'à Hell Bourg en prenant le bus qui part à 18h06. Mais ça fait poireauter un certain temps, et arriver à Hell Bourg à 18h26 (un peu tard pour en profiter, mais ça laisse le lendemain !).

On a passé une très bonne nuit à la Tourte Dorée, gîte vraiment très agréable (on y mange très bien !). Retrouver une douche chaude et une chambre pour deux, sans risque de ronflements intempestifs dans le dortoir, ça nous a bien plu !
Le lendemain matin, nous avons pris le bus Estival pour Hell Bourg (avec changement à Salazie). Ligne 82 : il y en a peu (6 dans la journée pour aller à Saint André au départ de Grand Îlet : 6h ; 7h55 ; 9h10 ; 11h25 ; 13h25 et 16h10). Nous avons choisi, pour éviter trop d'attente à Salazie, de prendre le deuxième. C'est très agréable, car en arrivant, on peut admirer les cascades du Voile de la Mariée qui sont vraiment magnifiques ! Le trajet de Grand Îlet à Salazie dure 38 minutes.
A Salazie, on enchaîne avec la ligne 83 (pareil, 6 bus dans la journée à 7h34, 8h49, 11h34, 12h36, 15h19 et 18h06) mais, sur les conseils de notre chauffeur de bus de la veille, nous nous sommes arrêtés à Mare à Poule d'Eau, où il y a un coin superbe pour pique-niquer. En effet, on a trouvé une très belle étendue d'eau aux allures canadiennes... Mais monter à pied jusqu'à Hell Bourg n'a pas été de tout repos (et on a encore souffert de l'optimisme des réunionnais "pour aller jusqu'à Hell Bourg ? oh, un quart d'heure !" et il nous aura fallu 45 minutes... !

Mare à Poule d'Eau

Mare à Poule d'Eau

Arrivés à Hell Bourg, nous avons mangé sur le pouce, et on est allés jusqu'aux anciens thermes, petite promenade facile et sympathique... Nous avons visité la Maison Folio, une villa à l'architecture typique qui ne se manque pas lorsqu'on visite Hell Bourg. De plus, la visite guidée est haute en couleurs, et le jardin est incroyable de richesses (la guide nous présente les nombreuses fleurs, on a même pu goûter des goyaves, un régal !). Après, au programme : promenade dans le village (il y a une église qui n'a rien d'une église, je trouve !), et dîner au Ti Chouchou (sur réservation, mais on a réservé dans l'après-midi pour le soir) : j'y ai mangé un poulet à la vanille qui restera dans les annales ! Un régal !
Le village de Hell Bourg, classé parmi les plus beaux villages de France, m'a pourtant un peu déçue. On m'en avait fait une montagne, et même s'il est très agréable, si vous manquez de temps, il n'est pas à mon sens dramatique de ne pas s'y arrêter... Même si j'aurais pensé le contraire avant d'y mettre les pieds (bon, peut-être que le gris du ciel y est aussi pour quelque chose dans notre impression sur la ville) !

Un peu déçus par contre par notre gîte : nous étions au gîte du Piton d'Enchaing, et le propriétaire m'a soutenu que pour rejoindre Saint Denis, il y avait quatre correspondances, que c'était interminable... Evidemment, il proposait le voyage pour 15 € par personne. Heureusement, je m'étais renseignée et il n'en est rien : un changement à Saint André suffira (sauf le dimanche où effectivement, il faudra changer aussi à Mairie de Salazie). Nous sommes donc partis en bus (ligne 83, 6 départs par jour vers Saint André : 5h52 ; 6h52 ; 8h37 ; 9h37 ; 13h22 et 16h07) à 9h37 et nous étions à Saint Denis vers 11h45 sans trop se presser, pour récupérer la voiture ! Bilan des courses : 3,80 chacun (et ç'aurait été moins si on n'avait pris notre ticket de bus Estival en boutique plutôt qu'auprès du chauffeur). Si le gîte du Piton d'Enchaing n'est pas désagréable (bon petit déjeuner), je n'ai pas apprécié cette malhonnêteté.

Hell BourgHell BourgHell Bourg

Hell Bourg

Une fois à Saint Denis, nous avons récupéré une voiture de location et nos valises, pour la deuxième partie du périple !

A bientôt, pour la suite des aventures !

Publié dans Pouet autour du monde

Commenter cet article

Angeline 13/10/2017 16:54

j'aime me promener sur votre blog. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) à bientôt.

Mimi 11/10/2017 12:29

Les voyages forment la jeunesse et l’esprit d’à propos - heureusement que vous ne vous êtes pas contentés de belles paroles, quelle différence de prix pour ce trajet ! Vite oublions ce mauvais moment et continuons ce périple dans ces paysages magnifiques...

Pouet 11/10/2017 12:56

oui, ce n'est qu'un détail comparé aux belles rencontres et aux merveilleux paysages que nous avons traversés !