Yaourts au chocolat-caramel et au Companion

Publié le par Pouet

Depuis quelques semaines, j'ai ressorti ma yaourtière pour faire moi-même les yaourts. Les yaourts blancs à la confiture, c'est très bon, mais mon petit bichon, ce gourmand, m'a demandé de tester les yaourts au chocolat.

Après une première fois moyenne, j'ai réessayé cette recette et au Companion cette fois ! La première fois, j'ai utilisé mon blender qui a une contenance d'un bon litre... Résultat des courses : j'en ai mis partout, puisqu'avec la mousse, ça a débordé. C'est la goutte de lait qui fait déborder le blender, comme on pourrait dire, donc j'ai préféré prendre le Companion pour le deuxième round ! Mais le deuxième round n'a pas été parfait non plus, et c'est en apprenant de mes erreurs que je vous propose ce troisième jet ! Mettez le batteur dans la cuve du Companion, et c'est parti !

Ingrédients :

  • 75 grammes de sucre
  • 100 grammes de chocolat caramel (on peut évidemment prendre une tablette chocolat praliné si le coeur nous en dit ; ou même du chocolat classique)
  • 50 grammes de chocolat en poudre non sucré (type Van Houten)
  • un yaourt nature non sucré ou des ferments lactiques
  • un litre de lait entier

J'ai d'abord mis dans le Companion le sucre, le yaourt et le lait que j'ai mélangé à vitesse 4 pendant cinq minutes, à 40°C (pour que la cuve chauffe). Pendant ce temps, j'ai fait fondre le chocolat en tablette et j'ai ajouté ça dans le Companion, avec le cacao amer. Ensuite, j'ai lancé le batteur à vitesse 10 pendant 1 minute, toujours à 40°C. Mettre de la chaleur est important, car lors de ma deuxième tentative, je ne l'avais pas fait et mon chocolat a durci au contact du lait froid. Du coup, j'avais de gros bouts de chocolat (surtout dans les derniers pots) et un mélange peu homogène.
Il faut maintenant patienter une dizaine de minutes que la mousse qui s'est créé s'en aille, en mélangeant doucement pour homogénéiser la préparation. En ce qui me concerne, la mousse n'est pas vraiment partie mais après le séjour dans la yaourtière, à part les petits cratères au-dessus, c'était plutôt homogène (le chocolat a quand même tendance à aller dans le fond, mais rien à voir avec mes premières tentatives). De plus, le fait de chauffer doucement le lait lors de la préparation a fait que mes yaourts étaient bien plus fermes (attention à ne pas trop exagérer sur la température, j'ai vu que ça pouvait dézinguer les ferments lactiques). En effet, les premier et deuxième rounds étaient plutôt liquides et le troisième bien ferme comme le montre la photo !

Ensuite, j'ai lancé la yaourtière pour 11 heures...

Et régale-toi mon petit bichon, j'ai encore frappé !

2e round2e round

2e round

3e round3e round3e round
3e round3e round

3e round

Commenter cet article

Nell 05/01/2017 17:45

OOOhh!!! j'arrive à point nommé, moi, grâce à ma Mimi à moi.... Non, je rigole. Voilà, je suis une grande gourmande, mais zut! je sis comme Mimi, je n'ai point de yaourtière, ni de companion, quézaco? Bon, je viens juste prendre la température et me régaler (rien que la vue) de ces jolis pots, hum!!!, qui me font bien envie. je t'envoie deux bises du sud et te dis à bientôt. Nell

Pouet 05/01/2017 20:27

Bonsoir Nell ! La yaourtière et le Companion (robot de Moulinex) ne sont pas des fins en soi ! Du moins l'absence de Companion peut être contournée avec une bonne vieille casserole et un feu doux... pour la yaourtière, j'ai lu par-ci par-là qu'un four peut faire office de yaourtière... il te reste à trouver des pots ;) et bon appétit !

Mimi 26/12/2016 08:51

Sur ce coup ci, ma petite Pouet, tu ne m'auras point ! D'abord, je n'ai pas de yaourtière, ensuite je n'ai pas de compagnon (enfin si mais le mien est très humain) et enfin le chocolat je ne l'aime qu'en morceaux, en tablette, à croquer !!! Tous les desserts à base de chocolat (glace, gâteau, etc) me font fuir. Mais l'essentiel, n'est ce pas, c'est que ton petit Bichon apprécie, lui !

Pouet 26/12/2016 11:46

Oh Mimi, tu n'aimes pas les desserts au chocolat ? C'est presque une chance ça va toujours là où il faut pas le chocolat (dans les fesses !). Bonnes fêtes !