La famille (presque) Zéro Déchet, de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret

Publié le par Pouet

Ce livre sera sans doute pour nous le livre de 2017 : mon petit bichon et moi sommes pleins de bonnes résolutions à tenir dans le temps !

La famille Zéro Déchet est une famille française, comme vous et moi, qui a un jour pris conscience de l'état de la planète et de notre rôle à jouer. En effet, nos actes d'achat sont autant d'actes de pouvoir : ce que j'achète, je le valide. Vu comme ça, c'est pas jojo. Car ce qu'on n'achète n'est malheureusement pas toujours transparent sur la façon dont le produit a été conçu. Et on ne prend pas toujours la peine de savoir d'où vient le produit, où il a été fabriqué, d'où viennent les matières premières, etc.

L'objectif est en premier lieu de limiter ses déchets "visibles" : en moyenne 390 kg/an/Français. Ouille ! Dans le guide de la famille Zéro Déchet, vous trouverez un plan d'action détaillé par thématique (maison, courses, cuisine, cosmétiques, enfants, etc.), des battles pour comparer leurs résultats avant/après, des recettes pour fabriquer des produits d'entretien, etc, des articles de leur blog, des dessins humoristiques, et surtout les dix défis Zéro Déchet que je vous donne immédiatement :

  • composter vos déchets organiques
  • acheter viande et fromage dans des tupperwares en verre, sans emballage
  • ne plus accepter de sac plastique
  • faire un apéro Zéro Déchet à la maison
  • acheter votre prochain vêtement d'occasion
  • offrir votre prochain cadeau sans déchet
  • au café, dire non au chocolat individuel et au sucre emballé
  • utiliser un stop pub
  • organiser une fête sans vaisselle jetable
  • remplacer le gel douche par un savon sans emballage

Tout un programme donc, et ce ne sont que les dix défis : le livre fourmille d'idées et d'informations ; à vous de prendre ce qui vous semble faisable, et petit à petit l'oiseau fera son nid, et peut-être que des choses qui vous semblaient compliquées au début vous deviendront accessibles.

Avec mon petit bichon, on commence tout juste. On fait nos yaourts (mais le chocolat, ça n'est pas du tout zéro déchet...), on va au marché avec nos tupperwares, on achète un panier de légumes produits localement (même si certains des producteurs emballent trop à mon goût, mais j'en ai parlé et j'espère que ça changera), on a un lave-vaisselle alors trop facile de faire une fête sans vaisselle jetable, on offre des cadeaux d'occasion (et on n'est pas outrés si on en reçoit !), et on est sur la voie du compostage puisque on va bientôt, j'espère, voir arriver une multitude de colocataires qui pourraient nous aider à réduire considérablement nos déchets organiques ! On fait plus attention à ce qu'on achète, on essaie de limiter les achats au supermarché qui sont systématiquement sur-emballés... 

Après, dans le livre, ils disent que ça coûte moins cher d'être zéro déchet, je ne suis pas encore convaincue par ça. Acheter ses céréales en vrac, nous l'avons fait. Par chez nous, la vie est chère, et on a quand même bien vu que les céréales achetées en vrac sans emballage reviennent plus cher que les céréales du supermarché, même si on prend les bio au supermarché. D'autant plus que peut aussi se poser la question de la provenance. Pour moi, le local est préférable au bio !
Cependant, mon petit bichon et moi nous sommes concertés et on a décidé qu'on préfère "manger moins mais mieux" : moins de viande, par exemple, qui coûte cher à la planète et au porte-monnaie, mais de meilleure qualité. Peut-être qu'en ayant cette façon là de voir les choses, on peut équilibrer son budget.

Le livre n'est pas culpabilisant (même si en le fermant, j'étais rongée par la culpabilité en repensant à nos achats d'emménagement), mais il fait prendre conscience de l'importance d'agir, et de toutes les petites choses du quotidien qu'on peut changer si on veut bien s'en donner la peine. Tout est une question d'habitude, il faut prendre le temps de s'y mettre, mais si chacun à son échelle essaie de diminuer ses déchets, c'est toute notre descendance qui pourra nous dire "merci" !

En complément, je vous invite aussi à voir le film Demain, de Mélanie Laurent et Cyril Dion, qui est dans la même veine : plutôt que de constater les dégâts, il donne de nombreuses solutions et possibilités. J'ai déjà écrit à la mairie de ma commune parce que j'aimerais voir changer les choses !

A vous de voir quelles seront vos résolutions pour 2017,
que je vous souhaite être une belle et heureuse année !

Commenter cet article

Jiji 08/01/2017 13:06

Je pense sincerement que c'est economique ! Shampooing solide me dure 2-3 mois, un flacon classique meme pas 1 mois. Idem pour un savon d'Alep que je ne suis pas prete de le terminer. Pile rechargeable c'est un investissement mais largement rentabilisé et pas de panique y'a tjrs des piles. Pour les sacs c'est assez dingue car bcp de commercants en donnent d'office au lieu de proposer, en pharmacie notamment, je le dis desormais de suite "sans sac svp". Et pour le compostage, si c'est comme dans notre ville ou on paie au nombre de levage, il y en aurait bcp plus qui composterait ;-) En tout cas bonne continuation et fais nous partager tes astuces etc. Je suis preneuse !

Pouet 08/01/2017 14:23

T'es vraiment au top :) mais t'inquiète je raconterai notre avancement sur la route des ours !
Pour ce qui est des économies, c'est aussi que tu n'es plus soumis à la tentation des supermarchés où les têtes de gondole rendent fou. Là, dans les petits magasins ou au marché, on a plus tendance à ne prendre que ce dont on a besoin !
Bon dimanche !

Mimi 30/12/2016 13:31

Voilà une belle porte d'entrée pour 2017 ! Et si chacun faisait un petit effort à sa mesure, ce serait une chouette avancée. Bisous chère Pouët et passé un excellent réveillon. Bisous.

Pouet 30/12/2016 21:01

Bon réveillon à toi aussi ma petite Mimi !

Little buddha 29/12/2016 17:49

Faisons le aujourd'hui par choix plutôt que demain par nécessité... Super article !

Pouet 29/12/2016 19:50

Excellente façon de penser mon petit bouddha ;)