Myrmes : une épopée au pays des fourmis !

Publié le par Pouet

Vous avez deux heures devant vous et des amis affamés de jeux de société qui vous tiennent compagnie ?

Myrmes est un jeu pour deux à quatre joueurs, qui dure entre une et deux heures, pour des joueurs de 13 ans ou plus. 

But du jeu :

Dans Myrmes, l'objectif est simple : avoir la fourmilière la plus prospère pour avoir le plus de points possibles à la fin du jeu. La vie d'une fourmi n'est pas simple : profiter du printemps, de l'été et de l'automne pour subsister quand vient l'hiver. Les fourmis de Myrmes affronteront trois hivers, de plus en plus rudes, desquels il faudra sortir victorieux !

Déroulement du jeu :

Chaque joueur a un plateau fourmilière, qui est très bien fait car il reprend les étapes de chaque saison et permet de comprendre rapidement le déroulement d'un tour. Au début de chaque année, on lance les trois dés (printemps, été, automne) qui indiqueront le bonus disponible pour les joueurs lors de chacune des saisons de l'année à jouer.
Lors d'une saison, le jeu se déroule comme suit :

Début de partie à Myrmes

Début de partie à Myrmes

Fourmilière rouge

Fourmilière rouge

  • étape 1 : utiliser ou non ses larves (cubes blancs) pour décaler le bonus disponible pour la saison à venir (les dés indiquent un bonus, mais en ayant suffisamment de larves, on peut décaler la position du cube (ici rouge) pour choisir un autre bonus).
  • étape 2 : placer ses nourrices (on en a trois au début) dans les divers endroits de la fourmilière pour que naissent des larves/soldats/ouvrières ou pour faire travailler les nourrices dans l'atelier (que j'expliquerai plus tard).
  • étape 3 : actions des ouvrières : les ouvrières sont vraiment le nerf de la guerre pour la fourmilière. Elles peuvent travailler à l'intérieur de la fourmilière (les actions disponibles augmentent avec le niveau de la fourmilière) ou sortir (mais elles ne reviendront jamaaaais). Au dehors de la fourmilière, elles peuvent :​​​​​​​
    • se déplacer : elles sortent au niveau du trou de fourmilière, et peuvent avancer par défaut de trois cases.
    • chasser des proies (moyennant des soldats) : cela permet de gagner de la nourriture et/ou des points de victoire
    • poser des phéromones : les fourmis peuvent poser des phéromones ce qui leur permettra de récolter des ressources. Une fois la phéromone posée, pfiout la fourmi disparaît !
    • nettoyer une phéromone : moyennent un cube de terre, une phéromone vide peut être nettoyée. On peut même nettoyer des phéromones adverses, moyennant un soldat, et gagner les points de victoire inscrits sur la phéromone nettoyée.
      Toutes les ouvrières d'un même joueur ne jouent pas d'un coup, mais chaque joueur joue une ouvrière à la fois.
  • étape 4 : récolte des ressources. Les joueurs ramassent une ressource par phéromone de leur couleur de façon obligatoire (évidemment, si les phéromones sont vides, il n'y a plus rien à ramasser et on ne les remplit pas à nouveau).
  • étape 5 : les nourrices à l'atelier. Les nourrices qui ont été mises sur la case de l'atelier vont pouvoir entrer en action en choisissant l'une des actions suivantes :
    • construire une nouvelle sortie de fourmilière (accolé à une phéromone de sa couleur) et gagner un cube de terre.
    • faire naître une nourrice pour 2 larves et 2 cubes de nourriture.
    • remplir un objectif (pour gagner des points, mais la nourrice ne reviendra pas dans la fourmilière)
    • augmenter le niveau de la fourmilière (moyennant des ressources), ce qui permet de poser des phéromones plus grandes, et au niveau 2, d'augmenter la capacité de stockage de la fourmilière.
  • étape 6 : vider les excédents de stock.
  • étape 7 (seulement après l'automne) : c'est l'hiver. Il faut se nourrir et donc défausser autant de cubes de nourriture que nécessaire (4 au premier hiver, 5 au deuxième et 6 au troisième). Les soldats présents dans la fourmilière permettent de diminuer ce nombre (1 soldat compte pour un cube de nourriture, et ne doit pas être défaussé !). Tout cube de nourriture non payé fera perdre trois points !

Et ainsi passent les saisons dans la fourmilière, on essaie d'étendre son territoire, de poser les phéromones qui valent le plus de points possibles, etc. 

Victoire des rouges !!! (je ne vous précise pas qui j'étais :D )

Fin de partie à Myrmes

Fin de partie à Myrmes

Mon avis sur ce jeu :

Myrmes est un jeu complexe mais très intéressant, et les stratégies pour gagner sont nombreuses il me semble. Cependant, ce n'est pas un jeu qui plaira à tout le monde : les règles peuvent sembler rebutantes et compliquées, et il faut avoir l'envie et l'habitude de jouer pour se lancer dans une partie.
C'est un jeu que, pour ma part, j'aime beaucoup, je trouve que les parties sont intéressantes même si parfois il faut prendre un temps en cours de tour pour réfléchir à la suite (ce qui irrite mon petit bichon). Pour joueurs patients et avertis, donc !

Publié dans Pouet joue

Commenter cet article

Mimi 26/10/2016 12:13

Je n'ai jamais joué à ce jeu mais il a un très gros point positif : apprendre la vie des fourmis et de la fourmilière. Il ferait un tabac dans les cours d'SVT, il me semble. En plus, il me rappelle une lecture : les fourmis de Bernard Weber.

Pouet 26/10/2016 21:17

C'est vrai qu'il a ce bon point :) (je l'ai lu ce livre dont tu parles, qui était lui aussi très intéressant !)
Les fourmis, c'est vraiment une société à part, passionnante et complexe !