T.I.M.E. Stories : c'est parti pour un voyage dans le temps !

Publié le par Pouet

Un jeu récent dont j'ai beaucoup entendu parler autour de moi, et que j'ai enfin pu tester !

Contexte du jeu : 

Dans T.I.M.E. Stories, on est des agents dont le métier consiste à voyager dans le temps pour régler des problèmes variés. La mission de base dans le jeu, Asylum, nous amène à tenter d'empêcher la création d'une faille temporelle dans un asile en 1921.

Déroulement du jeu :

C'est un jeu coopératif très immersif, pour 2 à 4 joueurs. Il dure de 1h30 à 4h voire plus, suivant le temps que vous mettez à faire la mission. C'est plutôt un jeu de rôle, avec des énigmes à résoudre, des décisions à prendre... Cela fait un peu penser à un livre dont on est le héros en plus poussé...
Les règles sont très faciles à prendre en main : les agents partent de la base pour intégrer le corps d'un résident de l'asile de son choix (tous ayant des petits soucis, celle que j'avais choisie était cannibale !), un peu comme un Avatar (dans le jeu, ils sont appelés des réceptacles). Ces résidents ont des "pouvoirs" liés à leur raison d'internement, d'où l'intérêt de bien choisir son personnage. Chacun d'entre eux a également des points d'adresse (pour les épreuves d'agilité), de force (pour la bagarre !) et de bagou (pour amadouer les gens). Ils ont également des points de résistance (pour résister aux attaques lors des combats) et des points de vie.

Edith Jolibois la cannibaleEdith Jolibois la cannibale

Edith Jolibois la cannibale

Lorsque les agents intègrent leur réceptacle, ils disposent de 25 unités de temps pour résoudre le problème, on appelle cette session un run. Après ces 25 UT, ils seront renvoyés à la base. Les agents sont doués d'un pouvoir de télépathie, c'est-à-dire que tous ce que chacun d'entre eux vit peut être transmis oralement. 
Il est, je crois, impossible de réussir après un seul run... Heureusement, certaines découvertes du premier run peuvent être conservées pour les runs suivants : il y a un plan des lieux et on trouve parfois des précisions sur ce plan qui elles peuvent être conservées.

Arrivée à la salle de repos
Arrivée à la salle de repos

Arrivée à la salle de repos

Les agents se déplacent tous ensemble d'une pièce à l'autre. En arrivant dans la pièce, le Time Captain (qui change à chaque lieu), lit la carte correspondant au lieu. Entrer dans un lieu ne coûte pas d'unité de temps. Ce scénario débute systématiquement par une arrivée à la salle de repos de l'asile.
Au sein d'un lieu, il y a plusieurs emplacements possibles pour les joueurs (correspondant aux cartes de B à D minimum, voire plus suivant les endroits), et chacun d'entre eux peut se placer gratuitement sur l'un de ces emplacements lorsqu'ils arrivent. Certaines cartes sont scellés et nécessite des clés, des jetons d'état particuliers (récupérés au fil de la partie) ou d'autres conditions particulières pour les découvrir. Seuls les agents présents au-dessus de la carte peuvent la lire, mais ils peuvent ensuite communiquer l'important de la carte à leurs alliés par télépathie ! La communication est essentielle dans ce jeu !
Après avoir intégré le lieu et lu la carte, il est possible qu'il soit nécessaire d'utiliser des UT. Le groupe se met d'accord, et chacun des joueurs peuvent, pour 1 UT, faire l'une des actions suivantes :

  • faire un jet de dés (pour un combat (force), une épreuve d'adresse (adresse), ou amadouer (bagou)). Le joueur lance autant de dés que son niveau.
  • déplacer son pion sur un autre emplacement (lire la carte correspondante ne coûte pas d'UT)
  • ne rien faire (si par exemple deux de vos alliés essaient d'amadouer quelqu'un mais que vous n'avez pas de bagou)

Les joueurs dépensent donc les UT ensemble.

Pour changer de lieu, le groupe choisit là où il veut se rendre. Les cartes du lieu qu'on vient de quitter sont rangées et on place les nouvelles cartes. Le Time Captain lance le dé Time Captain, qui va déterminer le temps mis pour changer de lieu (quatre faces 2 UT, une face 1 UT, une face 3 UT (le drame !)). Et le Time Captain change alors !

Fin du jeu :

Si les réceptacles meurent tous, ou si le temps vient à manquer, les agents sont renvoyés à la base et peuvent repartir pour un run, jusqu'à ce que la mission soit accomplie ! Mais il est aussi possible de faire une sauvegarde : la boîte est pensée pour ça.

En cours de partie

En cours de partie

Mon avis sur le jeu :

Ce jeu est vraiment un très très bon jeu, nous avons joué durant trois heures et en ce qui me concerne, je n'ai pas vu le temps passer. C'est très immersif et très plaisant, le scénario Asylum est vraiment très bien pensé. J'ai vraiment hâte de tester un nouveau scénario (ici le test du 2e scénario, et mon avis après ce 2e round) ! Il est quand même un peu dommage qu'il soit impossible de réussir au premier run. C'est un peu frustrant de savoir qu'on ne pourra pas gagner du premier coup et qu'il faudra s'y reprendre à plusieurs fois (mais je pense que c'est aussi pour donner au jeu plus de corps, car si on gagnait du premier coup en 1h30 de jeu, le scénario serait encore plus court !).
L'énorme bémol de ce jeu, c'est sa totale non rejouabilité : une fois que le scénario est fait, il est fait, point final. Vous ne voudrez plus rejouer. Et la boîte de jeu ne contient que le scénario Asylum. Le prix de la boîte est plutôt conséquent : entre 40 et 45 € ! Cela fait quand même pas donné pour un unique scénario, d'autant plus que le matériel n'est pas incroyable : il n'y a pas de figurines qui auraient pu ajouter à l'immersion, etc. Il existe d'ores et déjà trois extensions, donc trois scénarios supplémentaires, qui sont vendus à part pour une bonne vingtaine d'euros ! Je trouve ça vraiment excessif et j'ai l'impression que c'est vraiment l'exploitation ultime d'un filon extra-lucratif.
J'ai envisagé d'acheter le jeu, mais après l'avoir testé je suis bien contente de ne pas avoir franchi le pas : l'idéal est d'emprunter le jeu au sein de votre association de jeux de société, ou de l'acheter à plusieurs (un groupe de plusieurs joueurs qui pourront le rentabiliser). Si vous l'achetez pour vous seul, rendez-vous compte : le jeu et ses 3 scénarios supplémentaires vous reviendraient à plus de 100 € ! Bon, c'est vrai que certaines activités coûtent bien plus cher, mais quand même... J'ai vu des joueurs dire "on peut après regarder d'autres personnes faire le scénario" : mouais, honnêtement, l'intérêt me semble limité. 
Le jeu en lui-même est cependant très original, je ne crois pas qu'il existe beaucoup d'autres jeux basés sur ce modèle, avec cette qualité de matériel, et c'est vraiment un très bon jeu. 

A vous d'entrer dans la capsule spatio-temporelle !

Publié dans Pouet joue

Commenter cet article