Max, de Sarah Cohen-Scali

Publié le par Pouet

Encore un livre autour de la seconde guerre mondiale, un livre inspiré de faits réels mais dont les personnages principaux sont fictifs.

De quoi ça parle ?

Max, c'est l'histoire d'un enfant, de sa naissance (et même un peu avant) à ses dix ans, né au sein du programme Lebensborn. Le but de ce programme est de choisir des femmes et des hommes aryens et de les faire se reproduire afin de constituer une "armée" de jeunes allemands, élevés dans la doctrine hitlérienne et tout ce qui va avec. On suit les péripéties de Max, son évolution durant son enfance... Au début, Max reste au sein de l'hôpital où il a grandi, mais dès ses quatre ans, il intègre des missions (un enfant, ça rend toujours les choses plus faciles) qui profitent au régime nazi.
Max naît dans l'amour du troisième reich, pour lui, sa mère est l'Allemagne, son père, Hitler. Il est le tout premier né du programme et se voit donc comme un modèle pour tous.

Mon avis sur ce livre :

Franchement, j'ai adoré ce livre. Je trouve que Max, malgré tout ce qui fait qu'il est lui, malgré ses façons de penser abjectes, est un personnage principal très attachant. Derrière le soldat du troisième reich qu'on veut faire de lui point parfois l'enfant qu'il est, avec ses envies d'enfant, ses besoins d'enfant.

J'ai aimé le côté historique du roman également, car, s'il est fictif, de nombreux points historiques abordés sont réels. Le programme du Lebensborn, par exemple, a réellement existé, et, pour mener à bien cette idée de jeunesse aryenne, des enlèvements avec tentatives de lavage de cerveau ont réellement eu lieu en Allemagne et dans les pays limitrophes. Certains personnages sont même inspirés de personnages réels.
Certains passages sont assez durs, l'antisémitisme de Max en particulier est très présent, mais tout simplement, la réalité des faits historiques, de surcroît racontée par des enfants...

C'est vraiment un récit qui m'a passionnée, tant par le côté historique que par les personnages qui sont pleins de profondeur et de contradictions. Je ne sais pas si l'histoire en elle-même est complètement crédible, mais qu'importe en ce qui me concerne, j'ai aimé.

Je vous encourage réellement à le lire ! Vous m'en direz des nouvelles... !

Commenter cet article

Mimi 14/05/2016 19:01

Un sacré thème qui me rappelle "Un goût de cannelle et d'espoir". On est toujours étonné de la réalité des faits, pas vrai ? Dis donc, tu es dans ta période Seconde guerre mondiale...

Pouet 14/05/2016 19:23

As-tu lu celui-ci ? J'ai vu que tu avais parlé de "Un goût de cannelle et d'espoir" que j'ai aussi lu il y a déjà quelques temps et que j'avais bien aimé.
En effet, mes lectures en ce moment sont toutes autour de ce thème !