Keyflower : un excellent jeu d'enchères et de réflexion

Publié le par Pouet

J'ai un ami qui m'avait parlé de ce jeu, mais vu qu'il aime les jeux assez lourds en terme de règles, ça me faisait un peu peur. Après avoir franchi le pas, je suis conquise et débarrassée de mes préjugés !

Le but du jeu Keyflower :

Dans Keyflower, vous devez avoir le village le plus prospère possible (pour avoir un maximum de points à la fin du jeu, jusque là, rien de bien original). Le jeu se déroule en quatre manches, qui correspondent aux quatre saisons : on commence au printemps et on finit à l'hiver.

C'est un jeu qui se joue de 2 à 5 joueurs, pour des parties d'environ une heure et demie (à deux, c'est même plus près d'une heure).

Déroulement du jeu :

Le village se construit à l'aide de tuiles qui sont mises aux enchères à chaque saison.

Chaque joueur reçoit au début du jeu 8 meeples de trois couleurs (bleu, jaune et rouge) tirés au hasard. Ces meeples sont le nerf de la guerre ou plutôt des enchères ! Le petit meeple violet ne sert pas à jouer, mais indique simplement qui est le premier joueur (et peut compter dans le décompte de points liés aux meeples à la fin du jeu).

A la fin de chaque saison (sauf l'hiver), des bateaux arrivent d'ailleurs pour apporter leur lot de petits meeples et repeupler le village.

Ma maison à meeples dans Keyflower

Ma maison à meeples dans Keyflower

Comme vous le voyez au second plan, des tuiles sont disposées au centre de l'aire de jeu. Ce sont les tuiles que les joueurs essaient d'acquérir pour développer leur village.

Chaque saison a des tuiles bien particulières : au printemps, on trouve surtout des tuiles de collecte de ressources et de jetons compétences, à l'été aussi, à l'automne et à l'hiver, ce sont surtout des tuiles qui font gagner des points.

Pour les acquérir, il faut enchérir avec des meeples. Mais dès qu'une couleur est affectée à une tuile, on ne peut plus enchérir qu'avec cette couleur de meeples. D'où l'intérêt de bien choisir la couleur avec laquelle on enchérit et avec combien de meeples on le fait. Si je n'ai que 2 meeples rouges et que j'enchéris sur une tuile que je veux à tout prix avec un seul meeple, il suffit qu'un adversaire mette deux meeples à côté de la tuile pour que ce soit cuit pour moi !

Les tuiles ont 5 côtés, de façon à ce que chaque côté corresponde à la zone d'enchère d'un joueur (de cette manière, on sait bien qui remporte la tuile). Les meeples "enchère" sont perdus à la fin du tour.

Cependant, si mon adversaire surenchérit sur une tuile sur laquelle j'avais enchéri, mes meeples ne sont pas perdus : soit j'en ajoute pour remporter l'enchère, soit je les déplace pour enchérir ailleurs ou effectuer une action.

Car oui, les meeples sont bel et bien des hommes à tout faire. Non contents d'enchérir, ils sont aussi les ouvriers du village : vous pourrez, sur chaque tuile (qu'elle soit dans votre village ou non ; vous pouvez même effectuer les actions des tuiles aux enchères) mettre 6 meeples pour faire au maximum trois actions. En effet, pour la première action, on peut n'utiliser qu'un meeple, mais si on souhaite refaire la même action sur la même tuile, il faudra ajouter un meeple de plus, donc jouer deux meeples. Et ce, toujours de la même couleur puisque pour un tour, on ne peut utiliser qu'une couleur par tuile. Rien ne vous empêche de faire votre première action sur une tuile avec deux meeples, mais après il vous faudra en mettre trois, et vous ne pourrez donc ne la faire qu'une fois (par plus de 6 meeples par tuile, vous suivez ?).

Que rapportent les actions ? Des ressources, des jetons compétences, des déplacements, des améliorations, de nouveaux meeples. En effet, les tuiles printemps, été et automne ont deux faces : chaque tuile peut être améliorée (ce qui fait, la plupart du temps, gagner des points). Pour faire évoluer une tuile, il faudra avoir les ressources nécessaires pour l'améliorer présentes SUR la tuile (d'où les déplacements). En revanche, si l'évolution ne nécessite qu'un ou plusieurs jetons compétences, le joueur s'en défausse (les jetons compétences sont gardés dans la petite maison, avec les meeples). 
Dans le cas où vous avez effectué une action d'une tuile aux enchères, vous récupérerez vos meeples si vous remportez la tuile par des enchères, ou si personne n'enchérit sur cette tuile.

Mon village Keyflower après le printemps

Mon village Keyflower après le printemps

Les tuiles de l'hiver sont d'ailleurs particulières : au début de la partie, chaque joueur en reçoit trois, secrètement. Il sait donc ce qui peut tomber à la fin du jeu (et donc ce qui peut lui faire gagner des points, quelle stratégie il peut adopter). Au moment où l'hiver survient, chaque joueur choisit quelles tuiles il met en jeu (une minimum). S'il a, par exemple, une tuile qui ne l'intéresse pas mais qui pourrait favoriser son adversaire, il peut donc choisir de ne pas la proposer aux enchères. Haha !

Le mystère du meeple vert : certaines tuiles permettent d'acquérir des meeples verts. Vu qu'ils ne sont pas disponibles de façon classique, ils sont plus rares et donc permettent de gagner des enchères plus facilement.

Enchères à l'hiver

Enchères à l'hiver

Bon, à cette saison j'ai mal joué car j'ai laissé mon adversaire (en l'occurrence mon petit bichon) remporter toutes les tuiles qui l'intéressaient, du coup j'ai perdu (mais rien de lamentable je vous rassure !).

Mon avis sur le jeu :

Keyflower est un jeu très sympa, original de par son mécanisme, et, si les règles peuvent sembler lourdes, elles sont finalement assez naturelles, et le jeu file tout seul rapidement. C'est un jeu qui est très sympa à deux joueurs, mais qui est aussi super à plus (et qui ne perd pas trop en fluidité). Il est facile de prise en main, et peut se jouer avec des joueurs peu initiés (même s'il faut quand même cogiter pour gagner). De plus, il y a pour chaque saison plus de tuiles que ce qui est nécessaire au jeu, donc on n'a pas toujours les mêmes tuiles, ce qui offre une bonne rejouabilité. C'est donc un jeu que je recommande à tous !

Alors, Keyflower, c'est pour vous ?

Publié dans Pouet joue

Commenter cet article