Le point de riz : deuxième round, vaincu par KO

Publié le par Pouet

Point de riz

Point de riz

Haha, point de riz, je t'ai vaincu, malgré le mal que tu m'as donné !

Si vous avez lu l'article relatant mes déboires avec le point de riz, vous savez qu'entre nous, ça n'a pas toujours été l'amour fou...

Mais l'amour ne naît pas toujours au premier regard, et il faut s'apprivoiser avant de s'aimer. J'ai le bonheur de vous annoncer que, le point de riz et moi, ça y est, on s'aime !

Mon premier snood au point de riz n'est pas parfait, mais il est pas mal du tout quand même je trouve. Pour les prochains, je compte appliquer le conseil de ma mamy à savoir de ne pas trop serrer les mailles au montage, sinon la largeur du tricot est moins importante au début qu'au milieu du tricot, ce qui n'est pas top. Bon, ça va encore, mon snood n'est pas ridicule pour autant, mais c'est bon à savoir. J'ai d'ailleurs ajouté ce conseil à l'article mémo

Du coup, j'ai attaqué un 2e snood au point de riz en mauve, le deuxième d'une longue série... Bon en fait, quand je dis snood, pour l'instant c'est écharpe très courte car je repousse sans cesse le moment de la couture que j'appréhende grandement, au vu de ma dernière expérience.

Lorsque vous tricotez un point de riz, vous voyez apparaître des petites boules (les grains de riz, en fait !). Une fois sur deux. Eh bien la maille qui a cette petite boule il faut la faire à l'endroit. Et les autres à l'envers, en prenant garde à bien placer son brin de laine. Comme dit ma belle-maman, le point de riz, c'est contrarier son tricot, c'est-à-dire que sur les mailles endroit on fait de l'envers et inversement. Et ça rend beaaauu !

 

Petite boule de point de riz

Petite boule de point de riz

En ce qui me concerne, j'ai fait mon point de riz sur un nombre impair de mailles : la première je ne la tricote pas, puis je fais endroit, envers, endroit, envers... ainsi de suite sur tous les rangs, en commençant toujours par la deuxième maille à l'endroit (la première n'est pas tricotée). Cela simplifie les choses de travailler ainsi car on n'a pas à s'embêter de se souvenir dans quel ordre il faut faire les choses. 

Et ainsi va la vie, on en fait après des kilomètres et des kilomètres.

Oui, oui, je crie victoire !!

Publié dans Pouet se mémérise

Commenter cet article

ophélie 25/02/2016 20:33

Coucou Poet...bravo....moi aussi je serre fort en tricotant...alors je prends des aiguilles un numéro au dessus et ça rend le travail plus souple!
Amitiés

Pouet 25/02/2016 21:17

Oh merci pour ce conseil Ophélie (mais peut-être au dessus de 15 mm ça risque d'être mastoc ? Car là j'ai tricoté en 15...) !