Carnet de voyage : Croatie

Publié le par Pouet

La Croatie est une destination très en vogue ces dernières années, et le tourisme s'y développe beaucoup. C'est à quelques centaines de kilomètres de la France, pourquoi ne pas aller y faire un tour avant que la Croatie ne soit transformée par ces années de tourisme ?

Carte d'identité du pays :

Superficie : 56 542 km².
Population : 4 285 000 habitants.
Capitale : Zagreb (790 000 habitants).
Monnaie : la kuna (mais l'euro y est de plus en plus souvent accepté).
Langue : croate.
Régime parlementaire : démocratie parlementaire depuis 2000.
Président de la République : Kolinda Grabar-Kitarović (élue en janvier 2015).
Premier ministre : Zoran Milanović (centre-gauche ; depuis décembre 2011).
Salaire mensuel moyen net : environ 730 €. 
Sites classés au Patrimoine mondial de l'Unesco : la basilique Euphrasienne de Poreè, le parc national de Plitvice, le centre historique de Trogir et celui de Split, la cathédrale Saint-Jacques de Šibenik, la vieille ville de Dubrovnik et la plaine de Stari Grad à Hvar.

Pour partir :
Papiers (UE) : carte d'identité ou passeport en cours de validité (pour un séjour de moins de 3 mois).
- Vaccins conseillés
 : aucun.
- Meilleures saisons : de mai à septembre.
- Durée d'un vol direct : 2h pour Zagreb.
- Décalage horaireaucun.

En savoir plus sur le site du routard.

Est-ce que la vie est chère en Croatie ?
A mon avis, la différence est de moins en moins franche avec la France. Quand nous y sommes allés en 2014, nous n'avons pas été frappé par le fait que ce soit bon marché. Si les hôtels et locations sont peut-être moins chers qu'en France (quoi que certaines auberges de jeunesse affichaient des tarifs sacrément élevés, comme 60 euros la nuit pour une chambre double à Zadar ou à Sibenik), les restaurants pratiquent des prix très proches de ce qu'on peut voir en France. Le carburant aussi était à un prix proche de celui de France voire un peu au dessus... Bref, ce n'est pas là que vous pourrez faire trop de folies !

Nos vacances en Croatie :

J'ai visité la Croatie à l'été 2014, lors d'un roadtrip de trois semaines qui m'a motivée à acheter mon Fuji X-A1. Je voulais faire les photos les plus belles possibles pour un voyage qui s'annonçait mémorable !

Nous sommes partis du sud de la Croatie et même du Monténégro pour remonter jusqu'au nord de la Croatie, à la frontière avec la Slovénie.

Notre roadtrip

Notre roadtrip

Nous sommes partis en voiture de France, nous avons rejoint Ancône en Italie pour prendre le bateau vers Split. Attention à bien prévoir de la marge pour le trajet en Italie, il y a du monde sur la route un samedi en été ! Nous étions censés arriver deux heures avant le départ du bateau pour récupérer nos tickets, mais nous avons eu un peu de retard et malgré nos appels pour dire qu'on arrivait, la compagnie nous a dit que d'autres pouvaient les acheter si on était en retard (!). Et encore, on avait prévu trois heures de battement par rapport au temps normal nécessaire pour faire la route, mais on a été énormément ralentis... Bref, beaucoup de pression pour ce premier jour de voyage ! Finalement, même si on a eu chaud aux fesses, nos tickets étaient toujours disponibles et on a pu embarquer pour Split.

Le lendemain matin, nous avons rejoint notre première étape : Kotor, dans le Monténégro.

Partie 1 : le Monténégro

Nous avons visité les Bouches de Kotor qui, même si elles étaient notre premier point de chute, furent sans doute les plus beaux paysages que nous ayons vus ! Nous sommes restés deux nuits sur place, le temps de nous imprégner de l'atmosphère de la ville et d'en découvrir les environs.

Kotor est une ville avec un coeur historique piéton, superbe et charmant, où il fait bon déambuler à toute heure. La muraille qu'il est possible de grimper offre un point de vue inestimable sur les bouches de Kotor, dès lors qu'on a le courage de monter les très nombreuses marches... !

Pas de plage notable, cependant, beaucoup de monde pour se baigner. Le mieux à faire est donc de se promener et d'admirer les paysages qui s'offrent à nous. Il est plaisant de séjourner à Kotor afin de profiter de la quiétude de la ville lorsqu'elle se vide !

Nous avons également essayé d'atteindre un point de vue (le Mont Lovcen) mais le temps nous a manqué et nous avons dû rebrousser chemin en cours de route. Je ne vais pas non plus vous cacher qu'avoir lu sur internet qu'il était difficile de croiser des voitures ou des camions car la route devenait très étroite au bout d'un moment, et qu'on pouvait être amenés à faire plusieurs centaines de mètres en marche arrière, ne nous a pas poussés à continuer notre périple. Nous sommes allés donc le plus haut possible avant de ne plus voir les bouches de Kotor car on avait quand même assez monté pour avoir un joli point de vue. Le sommet doit offrir un panorama incroyable cependant !

Bouches de Kotor
Bouches de Kotor
Bouches de Kotor

Bouches de Kotor

Partie 2 : Dubrovnik et ses environs

Dubrovnik est sans nul doute l'une des plus belles villes qu'il m'ait été donné de voir. Evidemment, par Dubrovnik j'entends la vieille ville. Une semaine n'est pas de trop pour rayonner et profiter de la ville et des plages environnantes.

Mes coups de coeur vont à :

  • Trsteno et sa petite crique d'eau claire, son arboretum
  • Dubrovnik en elle-même, ses rues pavées et son charme inimitable
  • l'île de Lokrum, un havre de paix à deux pas de Dubrovnik, et ses galets en guise de plage
  • Ston et Mali-Ston, la muraille entre les deux villes à franchir même si ça donne chaud
  • Les pas sur les traces de Game of Thrones pour les fans que nous sommes ! C'est toujours amusant de voir en vrai les lieux phares de la série !

Nous avons aussi visité l'île de Korcula et celle de Lopud, mais elles m'ont laissé un souvenir moins vif que les autres visites des alentours de Dubrovnik. L'île de Korcula peut valoir le détour le jour du festival de moreska, la danse traditionnelle (pour en profiter, il vaut sans doute mieux prévoir une nuit sur l'île sinon, c'est très galère de rentrer jusqu'à Dubrovnik après avoir vu les spectacles du soir, c'est ce qui nous a découragés à rester).

Dubrovnik et ses environs
Dubrovnik et ses environs
Dubrovnik et ses environs
Dubrovnik et ses environs
Dubrovnik et ses environs

Dubrovnik et ses environs

A Dubrovnik, nous avions loué un appartement dans les hauteurs avec une vue incroyable, jugez plutôt :

Dubrovnik à toute heure
Dubrovnik à toute heure
Dubrovnik à toute heure

Dubrovnik à toute heure

Alors oui on se tapait 400 marches pour aller dans la vieille ville et 400 marches pour en revenir, mais ça les valait, croyez-moi !

Partie 3 : Mostar en Bosnie-Herzégovine

Après, nous sommes allés faire un petit tour en Bosnie-Herzégovine (juste une nuit à Mostar).

Deux jours peuvent suffire à voir BlagajPocitelj et surtout Mostar, mais si on avait pu y rester plus, on l'aurait fait car la ville de Mostar est vraiment charmante et pleine d'histoire. On l'a visitée juste après un orage mémorable, l'atmosphère avait quelque chose de magique, c'était très beau ! Le truc à ne pas manquer à Mostar est son pont, qui a marqué l'histoire de la guerre des Balkans.

La vie y est vraiment bon marché, les glaces, par exemple, se vendent 50 cts d'euros la boule contre 2 ou 3 euros en Croatie en 2014. C'est le moment de se faire plaisir ! :)

Ne pas oublier, sur le chemin du retour vers la Croatie, de faire un détour vers les chutes de Kravice, où vous pourrez vous baigner et profiter du paysage gratuitement (contrairement aux parcs nationaux croates) !

Mostar
Mostar
Mostar

Mostar

Partie 4 : la Dalmatie du nord au sud

Après cet intermède bosniaque, nous sommes repartis pour la Croatie afin de visiter la zone allant de Split à Zadar.

Les villes y sont vraiment jolies, en particulier Split et Trogir dans lesquelles il faut se promener si vous passez par là. La ville de Split, avec les fondations du palais de Dioclétien, est très riche en choses à voir (musées, places, etc).

Nous sommes allés jusqu'à Primosten sans que ça ait été concluant, le but était surtout de se baigner et l'eau était, malgré une apparente clarté, très trouble et pas idéale pour le snorkeling. La presqu'île est mignonne mais n'aurait sans doute pas mérité ce détour...

Sibenik est peut-être un peu en dessous du reste en terme de cachet, et si vous êtes pressés, il n'est pas nécessaire d'y faire une halte, et sinon pas plus d'une journée - nous y sommes restés trois jours, mais pour aller à Krka. A l'heure du déjeuner, nous avons fait du restaurant Tomaseo notre repère à Sibenik, de vrais bons petits plats !

Car en effet, si vous comptez aller à Plitvice, ne prenez pas la peine d'aller à Krka qui est en quelques sortes un petit Plitvice (d'autant plus que les entrées de ces parcs nationaux sont payantes et pas données !). Si vous tenez cependant à y aller, faites l'ouverture du parc pour pouvoir profiter de la quiétude des lieux car ils sont vite pris d'assault et le plaisir de la visite s'en ressent... Le parc est en plus pas aussi grand que Plitvice, donc la foule est vraiment gênante pour visiter. Les premières chutes que l'on voit en arrivant sont ouvertes à la baignade, et dès 10h, les gens sont dans l'eau.

Zadar ne nécessite quant à elle pas plus d'une nuit à mon avis, le temps de s'y promener et d'aller écouter les plaintes de l'orgue maritime... Elle est plus urbaine et moins jolie que ses consoeurs, elle fait plus "ville". 

Dalmatie
Dalmatie

Dalmatie

Partie 5 : les lacs de Plitvice et l'Istrie

En remontant vers la France, nous avons fait la halte obligatoire à Plitvice. Même conseil que pour Krka : faites l'ouverture du parc pour profiter des lieux, même si la taille du parc a fait qu'on se sentait moins oppressés par la foule, il n'en reste pas moins que les visites sont très nombreuses et que ça se ressent dans la tranquillité du parc. Et oui, il faut y être pour 7h, c'est ça les vacances :) et la marche peut être très longue (nous y avons passé 6h et quelques, mais on peut y passer beaucoup plus de temps !). Vous pouvez prévoir de quoi manger, le pique-nique face aux chutes est un super moment !

Ensuite, nous sommes remontés en Istrie, juste pour une nuit, afin de revenir vers la France. Rovinj et Porec sont deux jolies petites villes où il fait bon flâner et s'arrêter à une terrasse pour voir le temps qui passe au bord de la mer... Ma préférence va tout de même à Porec, qui m'a semblée plus authentique et charmante. 

Plitvice
Plitvice
Plitvice

Plitvice

Après toutes ces aventures, nous sommes rentrés en France avec de très belles images plein la tête...

A ne pas manquer en Croatie :

  • Dubrovnik
  • les lacs de Plitvice

Les bons plans :

  • si vous venez en voiture de France, pensez au bateau : cela ne coûte pas beaucoup plus cher et fait gagner beaucoup de temps (sans compter la fatigue de la conduite en moins). Par contre, prévoyez large pour l'arrivée au port d'Ancône si vous voyagez l'été.
  • certains hôtels peuvent ne pas revenir plus chers que les chambres doubles en auberge de jeunesse. Pensez aussi aux "pensions" tenues par des habitants. La nôtre à Dubrovnik était super !
  • ne pas faire Krka ET Plitvice : c'est cher, et ça se ressemble quand même un peu... même si c'est très beau :) donc à moins que vous n'ayez beaucoup de temps et d'argent, en choisir un peut valoir le coup.
  • se lever tôt pour faire les parcs mentionnés ci-dessus : c'est nécessaire pour bien profiter de votre visite !

​Bon voyage !

Publié dans Pouet autour du monde

Commenter cet article

El Pepito 23/02/2016 22:54

Très belles photos et merci des conseils, je suis en préparation d'un road trip similaire en Croatie :)

Pouet 24/02/2016 12:34

Et bien apprête toi à découvrir de superbes endroits, El Pepito :)